marathon de vannes

Publié le par sylvain alias fox de c.l.m

Mon tous 1er marathons :      vannes 16/10/2005
 
Enfin, le jour j :  le moment de vérité
 Eh oui le grand jour est arrivé après deux mois de préparation très sérieuse et assidue, grâce notamment au plan d’entraînement et au suivi de MILLEPATTES.
Mon 1er marathons sera celui de Vannes ma villes d’origine ce dimanche 16/10/2005.
A seulement ½ heure de route de chez moi .
La préparation c’est assez bien passer mise à part une petite élongations au genou droit 2 semaines avant  l’épreuve …et la le moral prend un bon coup, mais bon, une seule solution se reposer quelques jours (la je peux vous assurer que les journées sont longues et que l’on cogite pas mal ) les jours passent et la douleurs aussi … tant mieux .
 
Mon entraînement était basé sur 8 semaines et sur cinq sorties hebdomadaires. ET ceux après un test de 3000m.Je vous ferais part de mon carnet d’entraînement. En plus je me suis établi un régime dissocié la dernière semaine du lundi matin  au samedi soir inclus …
Depuis ma dernière sortie de 40’ ce samedi ma douleur au genou revient d’un coup d’un seul . pour qui pourquoi MYSTERE …..
Mais  place à ma grande aventure …
Depuis samedi matin la quasi-totalité de mes affaires sont prêtent même si je n’ai pas besoins de grand chose, je vérifie x fois le contenue de mon sac au cas ou ….
 
Samedi après midi on fait le déplacement moi et mon amie pour aller chercher mon dossard
Et la je rencontre mon tout premier clm   du week- end  , j’ai nommé el diablo ,pour un diable super sympa petit toast et présentation de son marathon (Cheverny ), pour le rendez vous fixé avec les clm  bon ça tombe à l’eau , pas cool ça , mais on fera mieux la prochaine fois …
 
 
Je me lève un peu fatiqué a 5h30 suites a un sommeil très agité et confus ….
Premier réflexe  ouvrir la fenêtre pour apprécier le temps , bon ça a l’air d’aller un peu frisquais  mais bon …je mets à cuire mes pâtes et prépare mon café pendant ce temps je décide d’aller me dégourdir les jambes et la aucune douleur a ce sacré genou .J’en profite pour aller humer l’air  en sortant mon chien par la même occasion …
J’attaque mon petit déj assez  copieux constitué de farfalles + 4tranches de jambon  1 bol de café et un bol de céréales +2 pommes.
 
Mon  petit repas matinal terminer ,je réveil mon amie tranquillement …
Arrivé vers 9h sur Vannes je me dirige en  trottinant  vers le lieu de départ pour voir également mon frère au foulées du golfe (13km ).
Je m’échauffe tranquillement le long des remparts encore fleurie ,la je rencontre EL DIABLO ,Jimmy 22 ,et xxl  une petite photo s’impose …( la je remercie perso mon amie pour les photos :médailles et autres )
C’est bon le départ va être donner ,je me concentre ,respire tranquillement et surtout je reste calme (c’est rare de ma part ).
Mon objectif 3h30 mais surtout et c’est la, le principal pour moi je ne veux pas finir exténuer.
 
Je pars donc a 5’ au kilos , ,je me laisse 4 km pour prendre ma place et surtout adapter mon allure a mon objectif final .
Les premiers kilomètres je ne m’occupe pas des autres ,je ne pense qu’a une chose rester le plus calme possible et surtout le plus réqulier  ,mais pas évident avec un parcours qui a de la relance .
Pas mal de coureurs me doublent pas grave je laisse faire ,j’admire le paysage en écoutant de la musique de temps en temps (j’avais prévu mon mp3) .Pas très bavard certains coureur ,mais bon moi aussi d’ailleurs .
 
Je ne m’arrête presque pas au ravitaillements car j’avais prévu une ceinture gourde, de plus je n’en ressens pas le besoins, pas faim, très peu soif, malgré tout je prends dès le départ l’habitude de boire une petite gorgée toutes les 15’.
 
Je reste concentré avalant les kilos les uns après les autres.
 Dans les rares moments de solitudes ou de vides ,je repense au multiples conseils de mon ami MILLEPATTES .
J’analyse tout ce que je peux : terrain ,gestes ,postures ,foulée , tps de passages au différents kilomètres …
J’observe beaucoup les autres car je pense que c’est très important .
Aller  10 éme  , 15 éme nickel 20 éme  la : j’aperçois ma cher et tendre je m’arrète pour quelle me donne de nouvelles mini- gourdes remplie  , aller un petit bisous d’encouragement …
C’est repartis je passe mon premier semie en 01 :45 :57  je ne m’affole pas  car je ne ressens aucun signe de fatique  et je sais que j’ai de la réserve .
AU passage  des 25éme et 30éme : 30 seconde de retard sur ce que j’avais prévue . Mais c’est compréhensible avec mes arrêts pipi et de plus je me suis arrêter  a des  ravitos pour m’asperger les mollets avec de l’eau ( la machine chauffe) ,et prendre par la même occasion un morceau de sucre …
C’est à partir du 32éme que j’aperçois de plus en plus de coureur avec des signes de fatique
Pour ma part une douleur s’installe à l’arrière de ma cuisse gauche .
Je mets ma douleur de coté car elle est quand même minime et très supportable  .
Mais aucun signe de mon genou : est-ce phycologique ?
 
Aller je me sens bien dans ma tète :plus que 10 petit  kilos alors  je décide d’accelerer
Le fameux mur je ne veux pas le rencontrer mais au contraire le démolir, le défoncer .
Alors j’accélère  j’y vais musique dans les oreilles c’est du tout bon  4’46 au 32ème puis 4’41 au 33 ème   et enfin 4’32 au 34 ème  tout va bien je continue comme cela . avec un arrêt au 35 ème kilos pour boire et m’asperger une dernière fois .
Je rencontre un coureur de st Nazaire  on décide de terminer ensemble  en se faisant un petit relais pour s’aider mutuellement  ça sais cool …
Tantôt lui tantôt moi devant  on se motive l’un envers l’autre :j’apprécie énormément
 On termine le 41ème kilos a 4’41 et en rentrant sur le stade il passe devant moi ,pas grave
Tellement content de terminer l’épreuve en ayant encore de la réserve sous le pied .
Une bonne poignée de mains amicale a mon coureur de fin de course  et je retrouve mon frère et ma maman que me félicite  ainsi que ma bien aimé que je sert très fort dans mes bras .
Je remercie les personnes qui mon encourager à le faire ,mon entraîneur :MILLEPATTES toujours présent au bout du fil  en cas de besoin et surtout mon amie qui ma soutenue tout au long de mon entrainement  dans les moment facile et d’autre  moins marrants .
 
Mes objectifs sont atteints : 1) j’ai apprécié mon marathon
                                             2) je termine dans mon temps fixé 3h30
                                             3) je termine en forme
ET dire qu’il y a un ans je ne pratiquais pas la course a pied
 
 
 

Publié dans récit de course

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

david 19/10/2005 17:43

si ça c'est pas un cr complet je n'y comprend rien .
encore bravo!!!!!!!