ma défaite personel a la rochelle

Publié le par sylvain

Marathon de la rochelle

 

Après une préparation un peu bouleversée du a mon emploie du temps professionnel

 

Mon grand week- end tant attendu arriva à terme.

 

Mon départ de ma charmante Bretagne, fut programmé à 4h30 ce samedi 25 novembre 06

Car tant cas faire le déplacement autant le faire pour le plus grand plaisir des yeux et revenir avec encore plus de souvenir. Après un arrêt express en court de routes pour déposer mon chien pour le week end  chez ma maman  ( petit détail qui aura sont importance pour la suite des événements).

 

 Nous arrivâmes moi et ma cher et tendres  à destination au bout de 3h45 de routes a la rochelle et ceux sous la pluie …

Rien de très plaisant    mais après tous c’étais bien prévus à la météo depuis quelques jours de plus ce n’est pas quelques gouttes qui vont effrayer un couple de breton endurci et déterminé à passé un agréable  moment.

 

Arrivé à l’espace ancan  je file retirer mon dossard et retourne a la voiture pour me préparer au chauffe gambettes .

 

 A peine au point de départ que nous voilà offert un tee- shirt et une casquette :sympa l’accueil.

 Me voilà partis pour 4km dans les rues de la Rochelle  en compagnies d’au moins 200 a 300 participants, c’est en petites foulées que nous faisons notre petit tour fort agréable d’ailleurs , malgré une accalmie de la pluie le vent est toujours présent mais cela n’empêche pas la bonne humeur des participants ce qui me fais plaisir .

 

Après cette mise en chauffe  le premier « hic » arrive :   première petite douleurs a mon genou droit.

 

Est ce psychologique ?

 

Si c’est le cas, pas sympa de la part de ma petite tète de me faire cela.

 

La douleur passe au file de la journée ou plutôt diminue.

Après un bon repas dans un petit resto qui d’ailleurs ne payais pas de mine  nous allons visiter le mussée des automates et des modèles réduits ( entrée offerte sur présentations du dossard = encore sympa ça ), les rues de la ville et bien entendue le village du Marathon .

 

 C’est en fin d’après midi que nous rejoingnerent notre hôtel qui se situaient à une quinzaine de minutes de la ville.

 

Le lendemain matin 6h debout pour dévorer un copieux petit déjeuner

Constitué de pâtes ( macaroni ) baguettes fraîches et un bon bol de café.

 

Je dois avouer que je suis  en forme et passer une  bonne nuit cela me rassure et me mets en confiance du moins pour le moment.

 

Arrivé au parc des expo de la ville je me dirige à l’espace ancan   pour les rdv des clm ‘s

 

Qui sont déjà la.

Clic clac : photos prises, présentation et quelques paroles  échangées en express ( un peu dommages d’ailleurs )

 

Je me prépare ( tenue , crème , mp3 ) puis  m’échauffe  tout en me dirigeant vers le quai maubec ( lieu de départ de ma catégorie ) .

 

Après des petits bisous Mon amie me  quitte pour essayer de trouver une bonne place .

Le départ donné a 9h30 précise  je me lance et me faufile dans la masse du peloton en essayant de trouver des le départ mon allure de course et surtout de ne pas partir trop vite.

Au bout du 3ème kilos mon allure trouvé je prends confiance en moi surtout que mes genoux ne donnent aucun signe ( c’est bon signe ) .

 

Les kilomètres défilent dans une très bonne ambiance avec un public vraiment top  et arrivé au 11 èmes  kilos voilà que quelque  chose d’étrange se passe .

 

Mon mp3 se met sonner ou plutôt mon portable .

Bon je sais quelle idée de prendre son téléphone lors d’un marathon, mais bon il me sert de mp3 et de plus fallais tenir informé ma douce.

 

Ma surprise fue de taille quand je répondis à mon frère et qu’il m’informa que mon chien se trouva à la rochelle en sa compagnie accompagné de ma mère .

 

Ils venaient de faire le déplacement de Vannes (3h00 de routes ) et ceux sans rien me dire, j’ai su après la course qu’ils avaient prévu leur coût depuis 2 mois.

 

Au début je ne le crue pas mais quand il m’informa des couleurs des meneurs d’allures, cela changeait tous.

 

Que d’émotions d’un coup !!!!!!!!!!!!

Au fils des kilos je regarde mon chrono  et surtout mes tps de passages  qui sont assez régulier

 

Au semi 1’38’30 donc mes tps

 

Et voilà qu’à peine 300m après l’arche du semie j’aperçois mon frère. : c’étais donc vrai .

 

Tous le long du parcours, aucun signe de fatigue, mais a partir du 34 ème de petites crampes qui deviennent  de plus en plus grandes arrivent  ce qui m’oblige à drôlement ralentir et a même m’arrêter pour m’étirer , sur ce point de vue je n’arrive pas a m’expliquez, a chaque ravitos j’ai bue  régulièrement  (eau + glucose )  , mes douleur se multiplient  et le fait de voire bon nombre de coureurs   me doubler me baisse le moral .

 Surtout quand je vois le meneur d’allure des 3h30 accompagné de tous son troupeau ,me dépassé d’une simplicité déconcertante .

Au 41 ème je crois que c’est la le pire une sacré crampes a l’arrière de ma cuisse gauche qui me fais m’arrêter au derniers ravitos et a marcher un bons moments avant de repartir en trottinant avec quelques  difficultés . Mais le bon nombre de supporter se multiplie au fur et a mesures que j’approche de l’arrivé ce qui me donne un soupçons d’énergie pour terminée ce marathon en 3h30’05  .

Je l’ai malgré tous apprécié vu le nombre d’arrêts vers la fin.

  Record personnel non battu, objectif non atteins ( entre 3h15 et 3h20 ) a ,mais bon il y’ a des jours avec et d’autres sans et la c’étais plutôt sans .

 

En franchissant la ligne j’ai presque les larmes au yeux : l’émotions de finir ma défaite personnel , mes douleurs au mollets et a l’arrière de ma cuisse gauche   ,je ne sais pas trop encore . m’enfin c’est naturel et humain .

 

 

 C’est avec ma bourriche d’huîtres en main ma superbe médaille et mon coupe vent souvenir que je retrouve ma famille que je remercie d’avoir fais le déplacement pour venir me voir

Je m’accorde quelques foulées qui sont d’ailleurs un peu dures pour ne pas m’arrêter comme cela .

 

Je mets en cause ma préparation et surtout ma nourriture des dernières semaines .

 

Faut bien trouver des excuses  et essayer de trouver ce qui n’a pas été à fin d’analyser tous cela au calme .

 

 Très bon marathon que je recommencerais sûrement mais cette fois sans crampes du moins j’espère …

Public super , organisation rien a dire ,bénévoles toujours a notre écoute avec le sourire et surtout j’ai passer un très bon week-end sous le soleil avec l’amour de ma vie .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans récit de course

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

FredRoss 02/12/2006 06:12

La meteo exceptionnelle du WE est probablement la cause de ce mauvais périple. Il y a eu de nombreuses contre perforùance.
Ce sont les aleas du Marathon. Reposes toi bien et ne remet pas tout en cause :-)
Amicalement

dave76 01/12/2006 19:25

tres bon cr , je ne l'attendais plus !! !il resume bien tont periple en charente ,je sais que tu la sec de ne pas avoir reussi a atteindre tont objectif .mais il faut vite rebondir et s'en fixer un autre assez rapidement ..................bye